HUMOUR I DÉCOMPRESSION AU POITIN COMEDY CLUB


P A R    P E G G Y   V .   -   1 9 . 1 2 . 2 0 2 2

Nouvelle vague d'humoristes sur Quimper à découvrir au Poitin Comedy Club ! I (c) Peggy Verrier
Nouvelle vague d'humoristes sur Quimper à découvrir au Poitin Comedy Club ! I (c) Peggy Verrier
(c) Peggy Verrier
(c) Peggy Verrier

Je l’ai attendue, cette occasion : pouvoir retrouver sur scène, mes amis du Poitin ! 

 

Si je dis "amis", c’est que je connais déjà cette ambiance « bonne franquette » et cette forte impression de proximité qui se tisse entre les gens, avec un naturel !


Tout n’est pas fin prêt pour 20 heures, on règle encore quelques éclairages, son, micro... Mais qu’importe !

 

Cela laisse le temps de créer les liens entre spectateurs, mais aussi  de vérifier que, du côté des artistes, on est encore humain ! Oui, humains... imparfaits, pas toujours réglés tels des machines. Et, ça, à mon goût, ça a plutôt du bon !

 

Mon état d’esprit en me rendant au Pointin, ce 24 novembre ? J’espère que cela va décaper sévère : comprenez, j’ai grand besoin d'évacuer !

 

 

 

 

 

STÉPHANE ET CHARLOTTE LANCENT LES HOSTILITÉS


Stéphane, brillant en animateur de soirée, nous sert un petit récapitulatif de l’actualité : alors, qu’avons nous vécu de « réjouissant » ces derniers temps ?

 

La Coupe du Monde au Qatar.

Oui, le Qatar, c’est bien le seul endroit où va regarder un match de foot, en col roulé, clim à fond, en plein désert...

 

Le 49.3 : "J’aime bien, moi ! Je trouve ça super utile, je l’applique moi-même, avec mes enfants… "

 

L'affaire Hanouna... Et si ! On a vécu un drame. La fin de plus belle la vie. "Hoooo" émus dans le public !

 

Tout cela, énoncé bien sûr, avec le sourire, et la douceur qu’on lui connaît. Allez, on zappe là-dessus, et on oublie tout ? Scène ouverte !

 

Le lâcher-prise ! Elle nous arrive de Concarneau, c'est Charlotte Protin, une jeune fille toute fraîche et pleine de pep's ! Sur un air de "Voulez-vous coucher avec moi ce soir" rouleau à tapisser en main, elle se trémousse en baladant son ustensile sur le corps ... 

 

«Bah quoi ?!? vous le faites pas vous, peut-être ? Arrêtez, tout le monde le fait ! On s'invente tous une vie meilleure que la notre, moi, je suis candidate à Pôle emploi, j'aime autant vous dire que je préfère être dans la peau de quelqu'un d'autre ! » 


«D'ailleurs, personne ne se voit vraiment comme il est, on se voit tous plus gros, plus laid, ou pour certains, plus beaux (ça, c’est pour ceux qui ont le… ) » J’explose de rire. En passant par les comparatifs entre personnes trop rondes, qui aimeraient être plus minces, les minces, à qui il faudrait « greffer un humérus » pour les remplumer…

 

La conclusion ? Un conseil ! « soyez vous-même » Et elle peut se le permettre, car, elle sera d’une aisance remarquable, bravo Charlotte ! 

 

C’est au tour de "La Fleur" qui est venu nous faire un numéro de mentaliste foireux. Mieux vaut revenir à son premier talent, peut-être, la magie ? Pas mieux de ce côté là, c’est encore foiré.

 

Allez-y, Madame, tirez une carte dans le paquet. Vous avez pris, la dame de cœur. Raté ! Fouillez ma poche pour voir. "Surprise", la dame de cœur. Sur laquelle est écrit, "ça n'est pas ta carte". Elle est comment votre vie sentimentale, en ce moment ? Heu... Ma quoi ? Je le savais, car, je suis mentaliste, que vous n'étiez pas la dame de cœur.
Hum... Bien joué.
  

 

(c) Julie DS - Facebook
(c) Julie DS - Facebook

 

Place à nos quatre humoristes ! 

 

DE DÉLIRES... 


(c) Julie DS - Facebook
(c) Julie DS - Facebook

PIERRE NICOLAS ESNOULT
Ou le parcours chaotique d'un grand enfant souffrant de dyslexie et dyscalculie. Un enfer au quotidien. Difficultés, dont il s'amuse sans ménagement. Petit pointe touchante, en évoquant sa première lettre d’amour, en classe de CM1, indéchiffrable de l’intéressée. Le Pointin Comedy Club, sans sa touche d'amour et de romantisme ne serait plus ce qu’il est.


Les jeux de société, "Uno", "Monopoly", trop compliqué pour lui. Il aura finalement opté pour le Docteur Maboul.
Tous les jeux écrits "pas en dessous de 8 ans", il évite. Puis, le travail ! Vendeur en habillement, un métier formidable, que celui de vendeur. Le client qui te prend le t-shirt soigneusement plié, tout en dessous de la pile, le déplie, et le roule en boule en te disant, non, ça va pas m’aller. Et toi, qui lui réponds : ''merci, au revoir, passez une bonne journée.'' Effectivement, j’admire !!! Sa petite revanche, il l’aura eue durant la crise sanitaire : par ce pouvoir de demander au client de remettre le masque !
A la réflexion ? Comme je le comprends !

 

MURIELLE ROGER

C’est le grand retour de Nymphonie ! Et ses rendez-vous Tinder. Toujours radieuse dans sa robe rouge. Sensuelle, sur fond de "Careless Wispears"... Ça en jette, mais à côté de moi, une jeune fille laisse échapper « elle me fait flipper » !

 

C’est qu’elle nous en fait des caisses. Vous savez, ces visages surfaits aux mimiques inquiétantes, aguicheuses, ça ne se décrit pas, il faut le voir !


«Alors, Julien, que fais-tu dans la vie ? » « Menuisier » «Oh, un homme doué de ses mains, trop d'la balle, j’ai super faim» Echange de numéros, et second rendez-vous dans la foulée. Bien oui, vu le prix de l’essence, tu crois quand même pas que je vais faire deux fois le trajet !'


Changement de tenue, dissimulé par un rideau, et la revoilà, en conseillère prénatale. Attention, nous allons assisté à un accouchement en direct ! L’heureuse Maman incarnée par un homme, choisi dans le public ! Un complice qui aura admirablement joué le jeu. A croire qu’ils « travaillent » ensemble depuis toujours.  Hilarant ! Mais, à côté de moi, la jeune Pina, 22 ans, se décompose !  Régulièrement, elle se tourne vers moi, entre rires et crispation « non, ça se passe pas comme ça, dis-moi » Je la rassure comme je peux. Un accouchement par le siège, c’est pas toujours simple. C’est pas de la spéléologie, non plus, blague la "Maman".

 

Non, mais, parfois, ça y ressemble ! C’est un tonnerre de rires, pour Murielle. Elle est terrible ! En mode, briseuse de magie : "Non, parce que, Mesdames, ne vous fiez pas à ce qu’on vous montre dans les magazines, une grossesse, c’est plutôt culottes filets et hémorroïdes". Carton plein pour Muriel !  

 

C’est la pause ! Occasion de boire un verre, mais aussi d’échanger, livrer ses impressions, féliciter ou interroger les artistes qui se mêlent au public...

  


...EN QUESTIONNEMENTS.


ISABELLE LE FAUCHEUR

Nous allons parler burn-out, dépression. Et en passer par les attitudes un peu gênées de l’entourage. Le ton compatissant, des gens qui veulent se montrer bienveillants sans trop savoir que dire. Cette peur, peut-être ? Mais aussi, l’enfance d’une fille de médecin. Qui va un jour devoir demander à son père la pilule contraceptive. Un Papa très pris par son métier avec qui on n’échange rarement des câlins, exprime rarement ses sentiments. Et là, il faut demander la pilule !

 

De cette angoisse, que peuvent ressentir les jeunes d’aujourd’hui à l'idée d’avoir des enfants : qu'en sera t-il de leur avenir ? Cela vous paraît sombre ?

 

Pourtant, j’entends des «oui» d’approbation dans le public. La maternité, parlons en : « Moi, j’entends souvent dire des Mamans, depuis que je suis mère, je me sens utile. Utile ? Mais, ça, c’est pas pour le frigo ? C’est pour les objets - ''utile'' - non ? »

 

Et là ! On arrive dans un domaine que j’affectionne particulièrement :  les questions d’ordre existentiel ! Et toutes ces choses que l'on tente de vous encrer dans la tête, comme étant LE modèle à suivre. Elle ajoutera :''j’en ai eu 2, personnellement. Et là, je ne comprends pas... Tout le monde me dit, fais des enfants, fais des enfants. Puis, enceinte, profite, parce que, après, ce sera fini !''


Ou encore, son métier d’architecte. Travailler en milieu exclusivement masculin : ''Pour vous situer, débarquer en tant que femme sur un chantier, c’est un peu comme participer à un gang bang.'' 

 

Éclats de rire. Une artiste profonde, et fort appréciée du public.  

 
GUILLAUME MORROW
La musique adoucit les mœurs, preuve en est ! Oreilles chastes, s'abstenir, heureusement que la guitare est là pour nous embaumer tout ça !  Les pires horreurs vont être dites, sans même que l'on en offusque : enfin, un peu quand même. Humour très noir, très lubrique

 

Je ne vous citerai pas les vannes, j'ai "honte" ! Mais, alors, ce qu'on rigole ! Et, ça fait rudement du bien ! 

Voilà, encore une excellente soirée au Pointin. Pour moi, objectifs atteints, à la hauteur de mes attentes. J'en ressors allégée.

 

Merci aux humoristes, à Julie, pour sa bienveillance, excellente lorsqu'il s'agit de rassurer, d'apaiser les appréhensions bien normales, avant de monter sur scène.

 

Pensée pour la jeune Pina avec qui j'ai passé un excellent moment d'échange et de rire.  

(c) Julie DS - Facebook
(c) Julie DS - Facebook


Commentaires: 6
  • #6

    Pn stand up (mercredi, 21 décembre 2022 11:05)

    Super merci beaucoup �❤️

  • #5

    Pierre Nicolas Esnlt (mercredi, 21 décembre 2022 11:03)

    ���

  • #4

    Murielle Roger Humoriste (mercredi, 21 décembre 2022 10:57)

    Wouaou merci merci pour ce bel article ❤️
    Oui c etait vraiment génial cette soirée XD

  • #3

    Guillaume Morrow (mercredi, 21 décembre 2022 10:53)

    Top, merci pour ce bel article.

  • #2

    Julie DS (mercredi, 21 décembre 2022 10:48)

    Un grand Merci au KACTUS. Quimper et à Peggy Verrier pour cette superbe Chronique qui retranscrit bien l'ambiance des Comedy Club.

  • #1

    Virginie (lundi, 19 décembre 2022 11:20)

    Encore une chronique qui donne du pep's!!