CETTE CHRONIQUE TE PLAÎT ?

Découvre d'autres écrits dans notre Newsletter, chaque mois !


SOCIÉTÉ I RECTO/VERSO


P A R   V I R G I N I E   V .   -   1 2 . 1 0 . 2 0 2 1

Aujourd'hui, je voulais vous transmettre un message. Celui de "A", alias Sophie… 

J'ai eu le privilège de rencontrer les deux.

 

"A" l'homme timide et réservé et Sophie, paradoxalement, femme sûre d'elle et accomplie.

Deux personnages bien différents mais extrêmement attachants.

"A" est un homme à part entière mais il est aussi une femme au fond de lui.

 

À certaines occasions, il s'habille, se coiffe, se maquille et se pare de bijoux.

Il devient alors une femme d'un naturel surprenant, voire déconcertant pour la femme que je suis.

Certains appelleront cet homme un "travesti", d'autres un "transformiste".

 

"A" souhaitait envoyer un message clair : arrêter les clichés ridicules !

 

Non, les travestis ne sont pas des homosexuels refoulés, psychopathes et sado masochistes !

Un homme peut s'habiller en femme tout simplement parce qu'il aime ça et y prend du plaisir.


DR
DR

À quel âge as-tu découvert que tu aimais t'habiller en femme?

 

À 8 ans. Pour essayer, comme ça, pour voir ce que ça faisait d'être dans la peau d'une fille. Je m'enfermais dans la salle de bain et je mettais des habits de femme.

 

À l'adolescence, cela t'a t'il posé des problèmes?

 

Non, pas vraiment. C'est plus tard, vers 25 ans. Émanant d'une démarche personnelle, je me suis rendu chez un psychologue, mais je me suis vite rendu compte que finalement ce n'était pas un problème pour moi.

 

As-tu un prénom féminin quand tu te transformes en femme ?

 

Sophie. Depuis peu de temps. Jusque là, je n'avais pas de prénom spécifique. C'était moi. Maintenant, me prénommer Sophie, c'est avancer dans ma démarche.

 

En as-tu souffert de quelques manières que ce soit ?

 

Non, parce que je le cache. Les personnes qui savent qui je suis réellement se comptent sur les doigts d'une main. Je ne suis sortie en "Sophie" qu'une fois pour me rendre chez ma coiffeuse me faire un chignon. Les gens n'ont pas encore vu Sophie.

 


DR
DR

Pourquoi le cache tu?

 

Je n'ai pas honte de ce que je suis. J'ai juste peur de la réaction des autres. Je n'ai pas assez de répondant et je ne me sens pas "armé" pour leur répondre pour l'instant.

 

Te sens-tu plus homme où femme?

 

 

70% homme - 30% femme

 

Quel genre de femme es-tu ?

 

Je me sens beaucoup plus forte. Sophie me donne confiance en moi et me permet de m'assumer telle que je suis. En Sophie, je me sens MOI !

 

J'aime la féminité au naturel.

 

Il m'est arrivé de poser pour un photographe pro. Je ne vous cache pas que çà a été difficile mais au final très satisfaisant.

 

De poser a été révélateur. J'ai pris conscience que Sophie était une part importante de moi même et de ma vie.


DR
DR

Dans ta vie intime, comment ça se passe ?

 

C'est compliqué… Je n'arrive pas encore à me situer sexuellement.

Je pense être plutôt hétérosexuel, mais je n'ai pas encore rencontré la femme qui comprendrait qui je suis vraiment.

 

Aujourd'hui, tu as 35 ans, le puzzle devient t-il complet dans ta tête ?

 

La vie est déjà très compliquée. Je suis à un âge où je ne veux plus me prendre la tête pour ça.

J'ai essayé de ne plus me travestir. Mais c'est une partie de moi. Que je le veuille ou non, Sophie est là.

 

Quelle a été la réaction des personnes à qui tu en as parlé ?

 

La plupart a bien réagi. Pour une personne , la réponse a été de me dire qu'il fallait que je rencontre une femme pour enlever Sophie de ma vie… ça m'a énervé. J'aime être Sophie et rencontrer une femme ne changera pas qui je suis.


DR
DR

 As-tu déjà pensé à changer de sexe?

 

Ça m'a traversé l'esprit à un moment donné. Pas au point d'entamer une transition. Mon corps et mon sexe ne sont pas ce qui me définit. Que j'ai un pénis ou un vagin m'est complètement égal ! En revanche, mon état d'esprit, mes pensées et mon attitude sont plus importantes que ma sexualité.

 

Si tu devais passer un message à un jeune qui te lit, ce serait lequel ?

 

"A" te dirait de patienter mais Sophie te dirait "Sois toi même !".

 

L'essentiel est de s'accepter tel que l'on est, avec nos différences. Il faut cultiver la différence et non l'indifférence. Tes véritables amis ou certaines personnes de ta famille en qui tu peux avoir confiance seront toujours là pour toi. Des obstacles que tu croyais infranchissables te feront grandir . Crois moi !

 

 

Ta faiblesse d'aujourd'hui fera ta force de demain !

 

 

 

Si tu as des questionnements et que tu penses avoir besoin d'aide,

laisse nous un commentaire.

Commentaires: 3
  • #3

    Sab Masha Lynette (mardi, 12 octobre 2021 20:27)

    Beau témoignage. Très touchant. Et quel courage ..bravo

  • #2

    Francinou Reimann (mardi, 12 octobre 2021 20:26)

    Beau temoignage qui bouscule nos manières de voir le monde. Et non tout n est pas binaire et tant mieux! Je lui souhaite plein de bonheur. Et l interwiew est très vivante, les photos magnifiques! Bravo à vous!

  • #1

    Maryline Gautier (mardi, 12 octobre 2021 20:25)

    Témoignage très fort qui doit tous nous amener à essayer de comprendre et ne pas juger surtout. Je le trouve très courageux et lui apporte tout mon soutien.

ET SUR LE MÊME SITE...