CETTE CHRONIQUE TE PLAÎT ?

Découvre d'autres écrits dans notre Newsletter, chaque mois !


HUMEUR I TROUVER L'AMOUR : TON PARI OSÉ EN 2020 ! (1/2)


P A R    R E G I S . P    -   0 3 . 0 3 . 2 0 2 0

(c) Freepik
(c) Freepik

C'est décidé !

2020 sera l'année de la consécration amoureuse.

Finies les relations d'un soir (ou de cinq à sept, l'horaire n'étant qu'accessoire !), les soirées en compagnie de tes amis/amies où tu tiens la chandelle autour de couples unis mais si miévreux à tes yeux (n'y vois là aucune jalousie !), finies aussi les situations délicates où tu dois botter en touche, notamment devant ta si bien-aimante famille (qui tente de te caser avec le/la premier(e) venu(e) dès que l'occasion se présente) dès lors que l'on te demande si tu es casé, et bien entendu, finies les soirées en solitaire à regarder les replay de Grey's Anatomy en espérant secrètement qu'un jour, ta vie sentimentale sera aussi trépidante que celles des internes de cet hôpital où semble régner un seul sujet de conversation : les relations corporelles !

 

De par ta propre expérience, tu as d'ores et déjà une idée du partenaire dit "idéal" : et bien, premier conseil et pas des moindres : fais une croix mentale sur tous ces préjugés car à trop vouloir effectuer un tri automatique en amont, en fonction de critère plus ou moins hasardeux, tu risques de passer à côté de l'être parfait !

 

Quand je dis parfait, j'entends parfait pour toi, car au même titre qu'on est tous le "con" de quelqu'un, on peut également supposer qu'on est tous le partenaire idéal d'un autre !

 

L'homme / la femme parfait(e) n'existe pas, et heureusement car celui-ci / celle-ci serait fortement ennuyeux(se).

 

Évidemment, l'attirance physique ne s'explique pas toujours : il n'y a aucune science exacte en la matière. On peut ainsi se sentir attiré par les blond(e)s plutôt que par les brun(e), les femmes plutôt que les hommes ou vice-versa et ce quel que soit notre sexe : les timides plutôt que les grandes gueules, les grands pieds plutôt que les mini petons, et cetera (je m'arrête là pour les exemples de comparaison car tu saisis le concept !).

 

Bref, l'attirance physique, au même que l'inénarrable "coup de foudre", cela fait des siècles qu'on l'étudie sous tous les angles et sous toutes les coutures et pour l'heure, personne n'est parvenu à résoudre cette équation insoluble, et c'est ce qui rend ce sentiment amoureux si riche, si fort et si fragile à la fois !

L'AXE DE RECHERCHE INTENSIVE : LE SITE INTERNET

 

En premier lieu, il convient de déterminer ton champ de recherches, celui dans lequel tu sembles le plus à l'aise. Aujourd'hui, il est indéniable de penser que le plus simple, mais aussi le moins stressant est d'avoir recours aux très nombreux sites internet.

(Meetic, Adopte un Mec ou Tinder pour ne citer qu'eux ! )

 

Pourquoi pas ? Mais dans ce cas, quelques notions de base sont à étudier :


(c) planeteradicale.org
(c) planeteradicale.org

TON PSEUDO 

C'est la première donnée sur toi que ton(ta) futur(e) partenaire va découvrir, celui-ci doit être à la hauteur qualitative de ce que tu veux lui inspirer : tendresse, désir et fantaisie !

 

N'omettons pas que lorsque tu lui enverras un message, il recevra une notification avec ce seul pseudo, le meilleur moyen pour qu'il le lise est qu'il se rappelle de votre précédent échange.

 

Il ne faut pas oublier un détail primordial lors de la création de ton pseudo : tu nages parmi des centaines d'autres poissons, aussi il est important de sublimer tes écailles !  Dressons d'abord la liste non-exhaustive des pseudos à bannir de toute urgence :

 

• Les prénoms avec région ou département : la plupart des sites étant équipés d'un dispositif de localisation géographique, inutile de placer après ton prénom, ton code postal ou encore ta région, ou pire cette dernière dans sa langue natale. 

Exemples : Roger29000, Marcdu35 ou encore ChantalBreizh.  Ça pue l'absence d'originalité, pour ne pas dire de motivation !

 

 Les prénoms avec la date de naissance : même principe que pour l'information départementale, te faire appeler Lucie1986 c'est tellement banal que ton profil va passer inaperçu, ce qui est le comble sur un site où on cherche à se démarquer !

 

• Les nominatifs prétentieux et plaçant la barre de son physique particulièrement haute :

À proscrire donc les Bogoss29, Apollon4You et autres SexyGirl (certes rajouter des anglicismes créé un effet moderne mais attention également de ne pas en abuser. Le moderne, c'est comme tout ingrédient d'une recette de cuisine, tout est dans le dosage !)

 

• Les surnoms qui sentent bon le romantisme à outrance, celui-ci ne faisant que rarement sensation :

Oubliés donc les Amor, SerialLover et autre Cœuràprendre : en plus d'être niais au possible, ces pseudos vous placent d'office dans la catégorie des beaux parleurs et autres hypocrites car ils ont tendance à n'inspirer que méfiance.

 

• Les sobriquets en dessous de la ceinture, cela tombe sous le sens, mais mieux vaut prévenir que guérir : on s'interdira donc les MecTbm, MenForSex et autres Pland'1Soir  qui n'auront pour seul effet de minimiser radicalement votre champ des possibles.

 

On leur préfèrera des pseudos empreints d'une certaine excentricité, créativité et non-conformisme !

 

• Des titres de chansons, de films ou de livres connus (si ce sont des références méconnues du grand public, le nombre de partenaires susceptibles d'y comprendre le clin d'œil va se réduire considérablement, ce qui n'est pas l'objectif ) : 

 

- Morganedetoi (ça marche uniquement si tu te prénommes Morgane ! ), Ne me quitte pas ou encore Bad Romance.

- MarkVador, Requiem for a dream ou encore Le Petit Nicolas.

- L'Amant (ça reste tendancieux !), Moby Dick (si tu as le pied marin c'est parfait !) ou bien Les bonheurs de Sophie (on modifie pour rester positif !)

 

• Des expressions latines, espagnoles ou italiennes car, indéniablement, les langues étrangères, ça fait fantasmer !

Plus encore si elles proviennent de destinations ensoleillées... Et tu remarqueras que la déclaration romantique, qui passera pour ridicule en français, prendra une toute autre profondeur en langue étrangère. (As-tu déjà traduit une chanson ?)

 

- Carpe Diem (profite du jour présent), Veni, vidi, vici (je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu)ou encore Alis volat propis (Des ailes qui volent tout près)

- Carino (mon trésor), Mi cielo (mon paradis) ou bien Pichoncito/a (Petit oiseau)

– Baciami (embrasse-moi !), Dolcemeta (tendre moitié), ou Amore micio (Amour de petit chat).


(c) http://humourzenattide.over-blog.com
(c) http://humourzenattide.over-blog.com

T A   P H O T O   D E   P R O F I L

Celle-ci doit être à ton image (ça paraît logique mais honnêtement, utiliser le filtre Snapchat, c'est juste inutile et ça ne met que rarement le célibataire en valeur).

 

Attention donc à ne pas t'afficher en version toi il y a dix ans (sauf si tu n'as pas l'intention de rencontrer cette personne autrement qu'en virtuel), à ne pas proposer une photo de toi en pleine soirée arrosée ou la cigarette au bec (certes ton partenaire n'aura pas nécessairement des grieffes contre les fumeurs ou les fêtards mais cela donne une mauvaise première impression, or celle-ci est essentielle !), à te mettre en valeur, vestimentairement parlant (là encore, ça paraît être l'évidence même mais bon nombre de profils sur les sites se mettent à découvert munis de jogging ou de d'un genre douteux.).

 

Enfin, on évite de toute urgence :

• Les photos floues (ça arrive de louper une photo mais tu peux difficilement faire croire que tu ne peux pas en faire d'autres !)

• Les clichés à luminosité restreinte (dont on va instinctivement tirer la conclusion que cela ne sert qu'à dissimuler l'horreur derrière le masque !)

• La photo de profil au sens propre du terme (surtout si tu accompagnes celle-ci d'un jeu de mot superflu " ceci est ma photo de profil ", complètement dépassé)

• Les photos tendancieuses (inutile de te préciser que si tu montres d'entrée de jeu des parcelles de ton anatomie tu vas entrer d'office dans la catégorie "rencontre occasionnelle")

• Les photos avec ton ex-chéri bras-dessus bras-dessous (si si, c'est du déjà vu ! Parfois ce dernier est coupé au montage, mais qu'importe car cela implique que tu as toujours en ta possession des clichés de ton ex, et ça, c'est suffisant pour faire disparaître les nouveaux prétendants ! )

• La photo de toi avec ton compagnon animalier (surtout si celui-ci sort des conventions et n'est ni félin, ni canin. À titre d'exemple, si c'est un lapin, tu peux tomber sur un défenseur des droits de ce léporidé (inutile de chercher la définition, j'ai vérifié et ça sous-entend que c'est la famille de qui tu sais ) qui considérera que ce rongeur n'a sa place que dans les champs, risquant alors pour ton premier rendez-vous de te poser.... un lapin ! De surcroît une telle proximité avec ton animal peut d'emblée faire peur ! )

• La photo selfie face à ton miroir de salle de bain (ça crie ostensiblement désespoir ) 

• Les photos d'une tiers personne que tu juges plus attrayante que toi (pire encore opter pour la photo d'un acteur connu, ou méconnu d'ailleurs car on connaît tous individuellement quelques acteurs méconnus pour d'autres, c'est là un risque trop osé ! En effet, difficile de justifier lors de la rencontre officielle l'absence de ressemblance avec Orlando Bloom, qui plus-est si tu n'as aucune racine brittanique !)

 

Et bien sûr le pitoyable avatar servant de photo de profil (si ton futur partenaire a vraiment l'intention de sortir avec un personnage de cartoon, encore faut-il que tu sois capable d'être aussi hilarant que WoodyWood Pecker !).

 

Avoue-le : avec toutes ces interdictions, je ne sais pas si tu vas avoir le cran d'afficher une photo de toi, quelle qu'elle soit ! Pourtant c'est simple : une bonne photo de profil est une photo (de face mais ça tu l'as compris !) avec un toi souriant et idéalement seul, muni d'une tenue à priori décontractée bien que minutieusement étudiée, le tout dans un cadre chaleureux qui donne envie de le découvrir... ton cadre de vie !


(c) nuitdebout.fr
(c) nuitdebout.fr

T A   D E S C R I P T I O N 

Celle-ci demeure aussi essentielle que ta photo de profil, puisque c'est une sorte de curriculum vitae de ton cursus sentimental. En amour, plus encore sur les sites de rencontres, il faut savoir se vendre. Aussi faisons le point ensemble sur ce qu'il est de bon augure de dire, de ne pas dire, ou de laisser dire l'autre !

 

D'abord ta description d'ordre physique : si tant est que ta photo de profil reflète à la perfection la personne que tu es extérieurement, fais donc l'impasse sur les poncifs du genre à savoir yeux bleus (à ne pas écrire yx bls, on reviendra ultérieurement sur l'essentialité d'un langage non pas soutenu, mais pas trop familier pour autant : je te rappelle que tu t'adresses pour l'heure à un parfait inconnu !), cheveux châtains et autre corpulence moyenne dans la mesure où ton interlocuteur reçoit déjà ces informations de visu.

 

Tu pourras en revanche lui préciser que tu es de grande taille (seulement si tu l'es, cela va sans dire !) car c'est une information impossible à analyser sur une photo de profil. Idem pour le port de tatouages (évitons les surprises de dernier instant !) ou encore que tu es poilu (je m'adresse à la gent masculine !) plutôt qu'imberbe car ta photo n'est pas censée soulever cet aspect là.

 

Évidemment, il est absolument défendu d'émettre un jugement (positif ou négatif) sur ton physique : laisse le futur partenaire seul juge. Dire que tu es bien bâti est certes très présomptueux, mais surtout tu ignores avec qui cette personne est sortie avant de lire ton profil, tu risques donc de la decevoir. À l'inverse, commenter ton faible gabarit donne une mauvaise image de toi, pas nécessairement physique mais de ton manque d'assurance.

 

Parlons désormais de ta description de personnalité : là encore il y a beaucoup de pièges à éviter ! En effet, dire que tu es sincère et fidèle, c'est inutile voire louche (tu ne devrais pas ressentir le besoin de le notifier puisque tu l'es, CQFD !).

 

Par ailleurs, affirmer que tu es un garçon drôle place la barre très haute d'entrée de jeu. L'humour, ça ne s'improvise pas nécessairement par écrit... ni sur le moment ! Tu peux posséder une incroyable verve lors de soirées entre amis et te retrouvé dénué de tout bon mot devant ton clavier, alors si en guise d'humour, tu n'as que quelques blagues potaches à l'esprit, on va éviter de l'évoquer ! (Les blagues potaches, ça fonctionne souvent mieux à l'oral, car le rire se déclenche davantage par la manière dont tu vas raconter ta blague que par la qualité de celle-ci ! ). De manière générale, dans cet espace description, on va éviter autant que possible de trop se dévoiler, car tout aspect de personnalité, même le plus respectable, risque de réduire le nombre de prétendants : dire qu'on est calme peut créer un amalgame avec ennuyeux, idem pour romantique qui peut être associé à fleur-bleue au même titre que ordonné peut aussitôt être catalogué maniaque.

 

CE QUE TU PEUX DIRE, SANS PRISE DE RISQUES ASSURÉE

 

Que tu es sportif... puisque tout est question de degré. Affirmer que tu es sportif ne signifie pas que tu es un athlète, ni même que tu possèdes un physique de gymnaste accompli ! Être sportif c'est aussi une question de fréquence, tu peux pratiquer une heure de sport en salle une fois par semaine au même titre que tu peux effectuer un jogging tous les matins, là où certains s'entraînent quotidiennement en complément de matchs tous les week-end. Se présenter sportif reste donc aléatoire et ne présente pas grand risque, sans compter que ce titre honorifique revient aussi bien au hand-balleur qu'au cycliste en passant par le bouliste ! Tu peux sans difficulté entrer dans cette case sans avoir à te forger un corps musclé.

 

Que tu aimes lire (tant que tu ne te mets pas à étaler tes connaissances littératures face à un partenaire qui ne partage ta soif de culture), que tu joues d'un instrument (le côté bohème, ça plaît toujours) ou que tu apprécies les sorties (ton futur partenaire peut alors imaginer sortie romantique, et puis dire que tu es casanier, ça n'est pas vendeur non plus !)


(c) YouTube
(c) YouTube

TON ANNONCE

Passons maintenant en revue le contenu de cette petite rédaction servant de tirade d'accroche : comme son nom l'indique, celle-ci a pour but d'accrocher, d'alpaguer ton futur partenaire, aussi il est indispensable de bien choisir sa formulation.

 

On va donc éviter les clichés du genre :

 

" Je m'appelle Georges, j'ai 36 ans... 

(Quoi ? Pourquoi tu interrompts ta lecture ? Un jeune homme peut tout à fait s'appeler Georges, ce prénom est intemporel, voyons !)

...je recherche une relation sérieuse avec une jeune femme aimante avec qui fonder une famille....''

 

Ça y est ! Si déjà tu avais perdu la moitié de tes auditrices avec ton discours des plus soporifiques, force est de constater qu'évoquer une possible parentalité avant même de s'être échanger quelques mots ne peut conduire qu'à un seul dénouement : le "Next" !

 

N'oublions pas que sur certaines applications de sites de rencontres, un simple geste de l'index vers la gauche suffit à passer au suivant et reléguer ton profil au rang des " vus mais plus à voir " ! Il faut donc constamment penser : original et rassurant !

 

Tu peux donc jouer la carte du décalé avec une annonce sous forme de billet doux, ou encore de recette de cuisine !

"Jeune colibri cherche à s'envoler auprès d'une douce colombe pour papillonner à deux dans un tendre

périple sentimental, et pourquoi pas à terme, construire de nos plumes un petit nid douillet. "

---


Comme tu peux le constater, les angles d'accroches ne manquent, à toi de choisir ton style afin de briser la glace avec élégance, humour et convivialité !


(c) Pixabay
(c) Pixabay

TA PREMIERE CONVERSATION

S'il existe un aspect qu'il ne faut impérativement pas négliger dans le cadre de la rencontre virtuelle, c'est l'importance d'avoir un premier contact authentique ! 

 

Les premiers mots sont cruciaux, car un dialogue peut s'interrompre à la première fausse note, aussi il est prudent d'écarter toute question non pertinente et affligeantes de banalité :

 

" Cc, ça va ? "

Outre le principe de réduire des mots pourtant simples à écrire en entier comme si on cherchait à gagner du temps alors que l'on est supposés accorder autant de temps que nécessaire à cette recherche sérieuse de futur partenaire, cette tentative d'approche frise le ridicule tellement est banale et ne peut recevoir qu'une réponse fermée, à savoir " Oui, et toi ? ". Bonjour l'originalité !

 

" Salut, tu cherches quoi ? "

Là encore, et même en faisant abstraction du peu d'originalité d'une telle sollicitation, on va surtout tomber bien bas dans l'estime de son locuteur

qui se dira aussitôt " cette personne cherche tout sauf du sérieux ! ".

 

" T'es comment ? "

Que le destinataire de ce message dispose d'une photo de profil ou pas, demander une description physique de celui-ci donne un côté très "catalogue", sentiment à éviter dans une société de surconsommation où on peut vite donner le sentiment à son éventuel partenaire

d'être un produit sur le marché.

 

" Je peux te laisser mon 06 ? "

Bon, ça fait très branché de parler de 06 pour évoquer ton téléphone cellulaire mais hormis l'aspect tendance d'une telle requête, le fond de celle-ci démontre surtout que tu n'as visiblement pas beaucoup de temps à accorder au site, et donc par extension à ta recherche amoureuse.

 

" Je suis nouveau sur le site, et toi ? "

Attention à ne pas prendre ton interlocuteur pour un lapin de trois semaines ! Il a certainement maintes fois entendu cette technique d'approche n'ayant pour seul but que de minimiser ton capital désespoir dans ta recherche affective sur ce site, ou pire encore ton manque d'affection physique !

 

Parmi les autres pièges de premiers dialogues, on va directement proscrire :

les Smileys ( un de temps à autre c'est mignon mais au bout d'un moment ça donne l'impression que l'interlocuteur est un adolescent prébupère ), les Lol ou autre Mdr ( même constant que pour les smileys, à utiliser avec modération ) ainsi que le " Ok " à outrance, qui veut tout et rien dire à la fois ( alors ne laisse pas un mot anodin parler en ton nom ! )

 

Condensé d'une conversation mythique rencontrée sur le site Meetic entre Alex et Fred :

 

Maintenant, faisons le point sur les prémices de cet échange avec ton futur partenaire. Il n'existe évidemment aucune règle en vigueur pour créer le dialogue parfait, mais il existe des clés utiles :

 

• Échanger des opinions sur des sujets où tu es quasiment certain que vous partagerez le même point de vue (par exemple sur la médiocrité de certaines conversations sur ce même site, sur les récents films sortis au cinéma ou sur l'inflation notoire depuis l'arrivée de l'euro, ce sujet étant à éviter sur les partenaires nés après les années 2000.)

 

• En revanche, mieux vaut s'abstenir d'aborder un sujet tels que la politique (centre de discussion extrême où tu risques de partir à droite à gauche sans savoir vraiment où aller !) , la monoparentalité (tu ignores si ton locuteur possède un membre de sa famille qui soit touché par le sujet) ou encore la réforme en cours des retraites (tu ne connais pas bien le statut financier de ton locuteur ni son pouvoir d'achat, et tout débat lié à l'argent risque de faire des ravages).

 

• Poser des questions ouvertes : sur ses centres d'intérêts, son travail, sa vision d'une relation épanouie, et cetera.... dès qu'il y a question fermée en "oui / non", il y a risque d'interruption brutale de la conversation car ton interlocuteur, une fois le "oui" ou "non" prononcé, ne va pas nécessairement emboîter le pas et relancer une autre question.

 

• Il faut avoir recours à un langage plutôt soutenu, et éviter au maximum les abréviations. Tu n'es pas en train de textoter avec un pote pour donner un lieu de rendez-vous mais discuter avec le partenaire de ta vie : montre-lui que tu as du temps à lui accorder, même à l'écrit ! Enfin tu dois maximalement éviter les fautes d'orthographe, certains excècrent ça au plus haut point (et pas que les érudits de la Langue Française !).

 

 • À contrario il faut aussi éviter les dialogues qui ressemblent à des romans. Les dialogues sur les sites c'est comme visionner une vidéo sur YouTube, si c'est trop long, tu changes !

 

• Cela semble être d'une logique implacable, mais il faut centrer autant que possible la conversation sur son partenaire, et ainsi montrer que l'on porte intérêt à sa personne (si tu ne parles que de toi, tu risques de faire déguerpir l'intéressé, qui ne sera paradoxalement plus très intéressé) qui te conseillera sans doute de te lancer dans une autobiographie.

 

À l'issue de ce premier échange, et en fonction du sacrosaint feeling, il faut envisager la clôture de la discussion et donc l'éventualité d'une prochaine discussion, voire une rencontre si les deux parties semblent d'emblée partantes. Prudence car cette demande de rencontre est avant tout une question de bon timing (aléatoire d'un dialogue à l'autre) et il faut surtout s'assurer, par le biais de discrets sous-entendus, que c'est exactement ce qu'attend l'autre !

Commentaires: 1
  • #1

    Béatrice Paul (vendredi, 23 juillet 2021 12:42)

    Les sites internet ne sont pas la solitude aux dires des personnes qui viennent s'inscrire dans mon agence..�

ET SUR LE MÊME SITE...