ITW AUDIO I JANAGAN CHRISTY, HUMORISTE QUIMPÉROIS.

P A R    T O N Y   S A N S   P E R M I S S I O N   -   0 3 . 1 1 . 2 0 1 9


Découvert récemment au ''Daylire Comedy Club'', Janagan fait parti de cette nouvelle génération d'humoristes, influencé par les plus grands. Il écume actuellement les plus beaux plateaux d'humour de la région. Rencontre.

Janagan Christy, humoriste quimpérois, promet un grand avenir.
Janagan Christy, humoriste quimpérois, promet un grand avenir.
(c) Janagan Christy
(c) Janagan Christy

 

KACTUS : On t'a découvert sur Quimper, il y a peu de temps au Daylire Comedy Club. Comment t'es venu le goût du stand up ?

 

Janagan : J'ai découvert ça tout petit, avec l'arrivée du Jamel Comedy Club, comme tous ceux de ma génération (et peut être un peu plus vieux). J'ai vu Thomas N'Gijol, Fabrice Éboué qui arrivaient sur scène, et qui faisaient leurs vannes sans perruques, sans rien... et c'était la première fois qu'on voyait des gamins du quartier, monter sur scène et d'être des stars sur Canal Plus !

 

C'était du jamais vu et moi ça me parlait, parce que j'étais un gamin des HLM, fils d'immigré, et quand j'ai vu Thomas N'Gijol, Fabrice Éboué, Frédéric Chau, ces mecs là sur scène, je me suis dis ''putain, c'est ouf..''. 

 

(...) après, la génération YouTube a étouffé le concept du stand up, on n'en entendait plus parler. Quand c'est revenu à la mode, c'est là que je me suis dit : ''pourquoi pas moi ?''. Mais je ne me suis pas lancé comme ça : j'ai dû attendre et c'est mes proches qui m'ont vraiment poussé, qui m'ont dit ''fais le, fais le'' et à force, j'ai fini par écrire un texte, c'est comme ça que ça a démarré.

 

KACTUS : Donc l'élément déclencheur, quelque part, c'était la famille ?

Janagan : Les amis, plus.  J'étais à l'IUT, il s'y donnait des cours d'impro... enfin, des cours de com' ! Un jour, je passe et je retourne la salle ! Tous mes potes me disent ''mec, fais du stand up !'' : moi je disais ''mais non, je ne vais pas faire du stand up !''. À force de le dire, je me suis dit : ''bon ok, j'écris un texte''. Mais en vrai, ça me hantait depuis que je suis gamin. Jamais je m'étais dit ''JE vais monter sur scène le faire !''. Sauf que quand tu as plein de mecs qui te disent ''ben, fais le !'', tu commences à te dire ''ben, peut être que je vais le faire''.

 

KACTUS : Ce n'était pas dans tes projets, au départ, mais ça s'est imposé ?

Janagan : C'est ça... j'ai toujours eu envie de le faire, mais jamais je me suis dit que je pouvais le concrétiser. (...)

 

KACTUS : Comment ça se passe, la préparation d'un sketch (l'écriture) ? De quoi tu t'inspires ?

Janagan : J'écris toujours une question : ''De quoi tu veux parler, Janagan ?''. Et en dessous, j'écris plein de thèmes, plein de trucs : ma bagnole, mon ex, le fait que je sois un Indien... tous les trucs qui me passent par la tête, je me fais un brainstorming. Après, je regarde tout et je me dis : ''pourquoi, ça, c'est drôle ? comment ça peut être drôle ?'' et je commence à faire une sorte de plan. (...).

 

Et après, la construction des vannes. Je m'appuie beaucoup sur un bouquin de Christine Berrou ''Comment écrire un one man show'' : dedans, elle explique toute la grammaire de l'humour, avec les règles les plus connues (...) Donc, au début, je me basais là dessus pour essayer de caler mes vannes (...) histoire d'apprendre les bases. Maintenant, je m'en sers un peu moins, mais ça reste une bible et après, je me suis beaucoup fait aidé dans l'écriture avec Eric Garnier (humoriste, président des Dayconnades de l'Ouest), c'est un peu mon mentor : dès que j'écris un texte, je lui envoie, il me fait son retour, il corrige des trucs : on travaille énormément ensemble.

 

KACTUS : Les humoristes qui t'influencent ?

Janagan : Surtout ces dernières années, j'aime beaucoup Haroun, Fary... Ceux que je préfère le plus, c'est vraiment ceux des premières saisons du JCC (... ). Mais j'adore Jamel (Debouzze NDLR) : quand j'étais petit, c'était la référence. Je n'ai jamais trop aimé Gad (Elmaleh NDLR) et finalement, l'histoire m'aura donné raison, mais c'est vrai que Thomas (N'Gijol NDLR), c'est mon truc (...) J'adore Guillermo Guiz , je suis hyper fan de ce mec là, je trouve que c'est l'humoriste le plus efficace aujourd'hui en terme de punchline (...) le gars, c'est une punchline toutes les 20 secondes, (...) Kyan Khojandi, où il s'agit plus de longues histoires (...), Blanche Gardin aussi.

 

KACTUS : Il y a une chose que j'ai remarqué, c'est que l'humour "communautaire" s'est beaucoup démocratisé ces dernières années : je t'ai vu 2 fois sur scène et ce qui est hyper intéressant, c'est que sur scène, tu n'es pas dans un cliché ''appuyé'' : c'est à dire que, contrairement à d'autres humoristes qui tomberait dans la facilité d'écriture ''100% communautaire'', toi, tu n'as pas pris ce virage là. Qu'est ce que tu penses, de cette ''démocratisation'' ?

Janagan : Au début du JCC, ''ces mecs là'' (les humoristes NDLR) ne faisaient que des vannes communautaires et ça n'existait pas encore. Il y avait Michel Leeb, mais c'est un autre délire... eux, c'était des gars de la banlieue, qui viennent parler d'eux : c'était les premiers à le faire ! Au début, ça faisait rire tout le monde : aujourd'hui, ça s'est tellement fait que dès tu rentres un peu trop dans le cliché, on va dire : ''ouais, c'est cliché, c'est plus drôle, c'est sur-refait.''. Moi (...), j'ai des origines Sri-Lankaises :  toute ma vie, j'ai eu des vannes là dessus, j'ai subi des clichés et puis même, j'ai une double culture qui fait que j'ai une vision un peu différente de la France et de leur codes : et donc j'essaye juste de retranscrire ce que j'ai vécu, sans rentrer dans le cliché. C'est donner, ce que j'ai.

 

Et pour ce qui est de la démocratisation, c'est le stand up qui l'a amené. Je vais généraliser, mais la plupart des stand upers, c'est des gens qui ont des origines. Il y a beaucoup de maghrébins, d'africains, des asiatiques, de plus en plus.

 

 

Janagan CHRISTY, à découvrir sur scène le 16 Novembre à la Rochelle, le 29 Novembre à Quimper

(avec l'association Les Dayconnades), et le 14 Décembre à Auray.

 

Facebook : Janagan Christy - Instagram : @janaganchristy

ET SUR LE MÊME SITE...


FACEBOOK

    IGTV