GAMING I CES JEUX QUI NOUS ENSEIGNENT ! 


P A R    P E G G Y . V   -  1 1 . 0 4 . 2 0 2 2 

(c) gamerant.com
(c) gamerant.com

Les jeux vidéos, on en dit beaucoup de choses. Pas mal de clichés, d’accusations, par méconnaissance. Ils rendraient les jeunes violents, les couperaient du monde, abrutissants… Ah, et j’oubliais ! Ils seraient plutôt réservés aux garçons ! Tiens donc ! Rêver, et développer des capacités serait donc l’apanage du genre masculin ? C’est bien mal connaître l’étendue de son champ des possibilités ! Car, le jeu vidéo, c’est un univers ! Plate-forme, RPG, MMO, Sport, aventure… Dis-moi ce que tu joues, je te dirai qui tu es…

 

Oublions les jugements rapides ! Un joueur bien équilibré saura parfaitement distinguer virtuel et réel, une fois la console éteinte ! Et si votre ado se livre à la violence dans la cour de récré, c’est certainement plus le signe d’un mal-être sous jacent, d’une violence présente en lui… qui peut-être, l’aura conduit à préférer ce type de jeu à un autre.

 

N’inversons pas les rôles ! Mais, la société, appuyée par certains médias, aime se mentir, comme ça...  Allez, on va dire que c’est la faute aux jeux vidéos, à télé, tout ce qui l’entoure . Parce qu’un ado serait trop faible d’esprit pour réfléchir par lui-même et démêler le vrai du faux ? Pensez-vous vraiment ? Ah, la jeunesse, on la prend décidément pas mal pour une imbécile…

 

Ils enfermeraient dans le virtuel, et couperaient du monde… Vrai et faux. S’il est vrai que bon nombre de jeunes (et moins jeunes !) aiment passer des heures à jouer en ligne, c’est aussi que la barrière de l’écran peut, chez certaines personnes avoir quelque chose de rassurant ! On ne s’y dévoile pas totalement, n’y voit pas les visages… Et pour quelqu'un de plutôt timide, réservé, cela peut aider à franchir le pas vers les autres, un pas qu’il n’oserait faire, dans le « réel » Alors, entre vie sociale dans le virtuel, et pas de vie sociale du tout…

 

S’il a très envie d’aller à la piscine, faire du sport avec ses amis, croyez-moi, il trouvera le moyen d’éteindre sa console ! S’il ne le fait pas, c’est probablement qu’il se sent mieux, avec ses amis du virtuel qu’avec les autres. 

 

Une fois dépassées les idées reçues, maintenant, que peut-on dire de positif, sur ces jeux ? Eh bien, beaucoup de choses ! Le jeu vidéo, cela peut développer des tas d'aptitudes, et même, enseigner la Sagesse (j’en parlerai plus tard, à travers un jeu coup de coeur).

 

 

APPRENDRE EN S'ÉCLATANT !  


(c) siliconera.com
(c) siliconera.com

Outre le côté amusant, l'aspect détente, le jeu vidéo peut être une réelle source d'enseignement ! De travail sur soi, de remue-méninges ! Petit tour d'horizon de toutes les habiletés mises en exercice chez les "gamers".

La réactivité, les réflexes, l’habilité, l’attention : tout cela est mis à contribution, dans un jeu vidéo. L’erreur peut-être fatale, et les nerfs sont mis à rude épreuve. Il faut être précis, posé, maîtrise de soi à travailler ! 

 

La réflexion, la stratégie ! Si vous courrez à l’aveugle, vous n'irez pas bien loin ! Mieux vaut réfléchir, avant de s’attaquer à un boss, que l’on soit seul ou en groupe. A quoi est-il sensible, celui-là, magie, force physique ? Suis-je bien préparé pour m’y frotter. Mais, comment diable ouvrir cette porte scellée ? Y a t-il un indice que j’ai manqué… Cet item, au nom bizarre, que j'ai obtenu peu avant, peut-il me servir ici ? Réfléchis…  

 

yukharyan.com
yukharyan.com
(c) francetvinfo.fr
(c) francetvinfo.fr
(c) francetvinfo.fr
(c) francetvinfo.fr

L’entraide et la solidarité

 

Car, oui, dans le monde du jeu vidéo comme ailleurs, nul n’est parfait, et chacun a le défaut de ses qualités, le Yin, le Yang, vous connaissez ? C’est encore plus vrai, ici. Dans un jeu de « rôles », tank, cogneur, soigneur, mage noir... Chacun choisira (ou non) qui il souhaite incarner.

 

Mais ! Pas un n’aura le monopole de la perfection ! Et tout joueur aura besoin de l’autre pour finir vivant ! Ainsi, le cogneur, souvent préféré de nos garçons, muni de sa grosse arme lourde infligera de lourds dégâts à l’ennemi, gonflant le torse face à l'assistance ! C'est qui le plus fort ? Certes, mais, à défaut, il sera lent, plus que l’archer, qui lui, aura le temps de tirer 2 flèches… Alors, parfois, faites les calculs ! Eh, oui, on ne peut pas tout avoir !


De plus, le cogneur se frottera de très près à l’ennemi, et en fera aussi les frais ! Alors, sans la présence de sa douce soigneuse qui veillera à panser ses blessures tout au long du combat, il finira vite au tapis ! Un autre, le tank, aura pour rôle d’attirer l’attention de l'adversaire, en véritable punching ball. Quelle dévotion ! Muni d’une très forte constitution, il s'amusera à provoquer, titiller le "vilain", lui infligeant des dégâts assez minimes, mais qui auront le don de l'agacer ! Le poussant à se rebeller exclusivement contre lui, il offrira une plus large marge de manœuvre au cogneur, ou au mage noir ! Car, selon le type d’ennemi, la force physique, parfois, ne pourra RIEN.

 

Eh oui, c’est compliqué ! Toute une stratégie ! Alors, une fois ce coriace enfin mis au tapis, hourra collectif, et embrassades virtuelles ! Grosses engueulades, aussi parfois ! Tu m’as pas soigné à temps ! Tu aurais dû, ci, ça ! C’est le jeu, ma pauv’ Lucette…

 

L’essentiel à retenir étant ici que, on a tous besoin les uns des autres… Et mieux vaut rester cordial, si l’on souhaite être réembauché !

 


La patience

 

Dieu qu’il en faut ! Surtout si l’on est curieux et aime aller au bout des choses, explorer en entier. Dans un jeu type RPG, aventure, souvent, 2 types de quêtes. Les quêtes appartenant au scénario de base, le fil de l’histoire qui permettent de « finir le jeu » et, les quêtes annexes, options. Si les premières sont obligatoires, et se règlent relativement facilement (le niveau des personnages monte de sorte qu’elles soient à sa portée), les quêtes annexes, elles, demandent un niveau pouvant demander beaucoup, beaucoup d’efforts.

 

Il faudra revenir ultérieurement, avoir obtenu un certain équipement, et surtout, avoir bataillé sévère pour cumuler des xp ! Des heures, et des heures ! Se confronter à un même ennemi, chiant, de surcroit, inlassablement, cela peut être terriblement ennuyeux, mais, quand on veut, on peut ! L’envie de voir, de découvrir, ce qui se cache, là, au fond de cette grotte, il y a sans doute un trésor, une divinité à capturer, mais, cet ennemi qui me barre la route, et me met K.O en un coup !

 

C’est quoi, cet effet, qu’il met sur toute mon équipe, les rendant dingo, je ne les contrôle plus, voilà qu’ils s’attaquent entre eux, maintenant, il faudrait que je parvienne à faire barrage à ce sort, mais comment ? Une protection, une aptitude ? Visiblement, je ne suis pas armé(e) pour le moment, mais, je reviendrai ! Je l’aurai !

 

(c) metro.co.uk
(c) metro.co.uk
(c) wallpapercave.com
(c) wallpapercave.com

Braver sa peur

 

Vous rigolez ? Certains lieux ou ennemis peuvent être carrément terrifiants. L'ambiance est là pour vous mettre mal à l'aise, couloirs sombres, silencieux, créatures au visage inquiétant, le palpitant grimpe souvent !

 

Mais, ne pas se laisser impressionner par cette stature imposante. Le mental l'emportera souvent sur la force brute !

 

En voilà un qui ne paye pas de mine, je vais en faire de la chair à pâtée... Hey, mais, c'est quoi, ce truc !?! A l'aide !!! 


L’empathie et le sens du devoir


L’empathie est souvent suscitée, en vidéo game. Ainsi, je me souviens de ce jeu, Oddworld, qui m’aura beaucoup retenue. Dans un monde virtuel, Abbe, appartient à la race des Mudokons. Une race exploitée par les Glukkons qui les retiennent en otage, et les font travailler dans une usine à viande, en esclave, jusqu’à l'épuisement. Pour ensuite finir dans le hachoir à viande. Abbe, lui même retenu captif, a néanmoins une intelligence supérieure et surtout des pouvoirs magiques qui le permettent d’envouter les affreux pour les faire agir contre eux même. La jouissance, en voyant l’un d’eux se diriger en zombie vers la hacheuse, hi hi ! Seulement, la manœuvre est loin d’être aisée. Il faut, encore, beaucoup réfléchir !


 

Envoûter demande un lieu sûr, sinon, c’est la mitraillette et toute la communauté qui perd son sauveur ! Déjouer les pièges, désamorcer les bombes... 300 "Mudo" sont enfermés ici, il est bien sûr possible de finir le jeu en laissant quelques innocentes victimes derrière soi, mais, lorsqu’on est très empathique et a le sens du devoir, impossible ! Alors, je les sauverai, tous, un par un, je m’arracherai les cheveux, aurai souvent envie de balancer la manette, mais, pas un "Mudo" ne restera entre les mains de ces barbares, je vous l’assure !

 

POUR ALLER PLUS HAUT ! 


(c) dailymars.net
(c) dailymars.net

Voilà, beaucoup de valeurs, de persévérance, tout cela, contenu dans un jeu. Non, les jeux vidéo ne sont pas seulement synonymes de violence, il peuvent aussi vous apprendre la bonté, le courage ! Du rêve, aussi, beaucoup, des paysages aux graphismes époustouflants.

Parfois, des scènes cocasses, des barres de rires, en ligne. La maîtrise plus ou moins approximative de l’anglais, lorsqu’il faut jouer avec des américains. J’ai pas mal perdu, depuis que je ne joue plus.


Ce qui m’aura fait arrêter, je dirais, le côté addictif, et l’envie de goûter à autre chose…

 

Si j’avais un reproche à faire, cela serait celui-ci, le côté addictif, et la « sédentarité » qui en découle.

 

Scotchée sur le canapé. Mais, je garde des souvenirs intarissables de ces heures à jouer, et des amis du monde entier avec qui je suis toujours en lien. 

 

Ce qui m’aura poussée vers le jeu vidéo ? En grande idéaliste, je dirais, le rêve d’un monde plus juste et l’envie d’y croire ! M’évader, et trouver (enfin ?), grâce à la persévérance, la ténacité, une issue heureuse… Des valeurs qui payent, dans le monde du jeu…

 

 

Et toi, dis moi... 
Qu'attends tu d'un Jeu Vidéo ?

Commentaires: 4
  • #4

    julien_melanie@live.fr (mardi, 07 juin 2022 10:43)

    Mouais... Je ne partage pas totalement ton point de vue! J'aime jouer aux jeux vidéos aussi et je t'accorde que ça peut développer des compétences utiles... Mais je pense que ça coupe bien du monde extérieur car si sans confondre réalité et virtuel, le jeu est souvent considéré comme un refuge, un lieu de fuite baigné de facilité! Car on n'a juste à éteindre sa console pour sortir de sa difficulté! En revanche, dans le monde réel, c'est une tout autre histoire! Et croire qu'on apprend autant en jouant qu'en expérimentant est très réducteur! On ne développe pas les mêmes capacités et la même dextérité en pêchant avec une manette Wii qu'avec une vraie canne à pêche, sans compter qu'on perd tous les autres bénéfices, comme le contact avec la Nature, le plaisir des sens, les moments de partage avec de vraies personnes... Lorsqu'on creuse un peu, personne (ou si peu) diront que son meilleur souvenir sera celui créé par un jeu vidéo, mais plutôt le moment de déconnade AVEC des amis, dont le jeu aura servi de support et rien d'autre... Bref! Et c'est une geekette qui le dit! :-)

  • #3

    Brutesse (mercredi, 27 avril 2022 19:20)

    En tant que gameusE j'approuve !
    Malgré quelques remarques pas très subtiles du genre "oh tien un spécimen féminin" quand on arrive dans une nouvelle communauté (qui restent des exceptions ! la plupart des joueurs sont des être humains normaux), le jeu est un univers qui reste ouvert à tous, quel que soit son sexe, et qui permet de développer des tonnes des qualités, et pour ma part de me constituer un solide groupe d'amis proches.

  • #2

    karen (samedi, 23 avril 2022 13:23)

    J'adore l'univers de Zelda, très jeune ! Et oui, l'effort du jeu compte!

  • #1

    Régis (mardi, 12 avril 2022 22:47)

    Article très constructif qui permet de voir les jeux vidéos sous un autre angle �

SUR LE MÊME SITE